27/3/15   Les Classe C canadiens 


A quelques mois de découvrir un nouveau Classe C canadien (de la jeune équipe Rafale ÉTS), revenons sur le travail de l'équipe historique et anglophone du pays des caribous. 
 

drapeau flag canada falmouth


Outre le fait d'avoir le logo le plus cool de la Classe C, l'équipe de Fred Eaton, c'est quand même 5 catamarans construit en moins de 10 ans ! Ainsi que deux victoires lors de la Petite Coupe !  (en 2007 à Toronto et en 2010 à Newport)
  

 

logo canada fred eaton


 



2007 : Alpha 
 

Steve Killing                                                                                Elena Darvelid



Alpha est le vainqueur de l'International C Class Catamaran Championship 2007. Il a été conçu par Steve Killing, avec Fred Eaton et Magnus Clarke (comme tous les autres ci-dessous d'ailleurs) 



Steve Killing : Dans n'importe quelle victoire de course, il y a une foule de petits facteurs qui se combinent pour arriver au succès. À notre avis, les facteurs qui ont mené à notre victoire dans l'ICCCC était notre poids global inférieur (le Classe C le plus léger jamais construit. 360 livres (~163kg) prêt à naviguer), le grand allongement et la section réduite de l'aile et l'occasion pour l'équipage de passer plus de temps sur l'eau avant l'événement. 


 

 



2007 : Off Yer Rocker (sister ship version foiler d'Alpha)
 

Steve Killing website




Une des expériences les plus intéressantes de notre campagne de Classe C, était la création du catamaran à foils Off Yer Rocker.

 En tant que nouveaux venus dans la classe, nous avons été étonnés d'apprendre que la vitesse de pointe des catamarans de la Classe C, était limitée autour de 22 noeuds. Notre barreur et chef de projet, Fred Eaton, était précédemment concentrés sur les régates de skiff, la plupart sur des 14 pieds Internationaux, ainsi que deux ou trois saisons sur des 18 pieds, qui excèdent fréquemment les vitesses maximales des Classe C. Cela lui a semblé étrange que des bateaux aussi rapide que des catamarans de Classe C aient une vitesse de pointe "si basse" et avec un enthousiasme naïf, nous avons pensé que c'était un point à améliorer. 
Dès les premiers jours de la campagne, Eaton était déterminé à essayer de le faire.

Après avoir regarder les mérites des differents types de foils (en T, en L etc...), nous avons décidé de modeler notre approche sur le système de foil en T avec avec un palpeur, qui avait prouvé son efficacité sur les Moth. Notre théorie générale, alors, était de concevoir un hydrofoil qui pourrait arriver à la marque au vent peu après un Classe C conventionnel et le dépasser ensuite au portant avec une vitesse et un cap radicalement améliorée. 


Le problème de Rocker était la trop grande surface mouillée supplémentaire dû au foils sous l'eau et à la réduction du moment de redressement, en raison d'une réduction de la largeur des bras de liaison, pour respecter les 14 pieds de largeur maximum éxigées par la jauge (coques et foils compris). 

Rocker a joliment volé, était stable et sous contrôle, mais quelques nœuds plus lentement en moyenne qu'Alpha.


 



2009 : Orion
 

Steve Killing website



Orion a été développé en 2009 pour expérimenter des formes formes d'étraves à faible volume. L'aile, les bras de liaisons et les safrans ont été produits avec l'outillage existant d'Alpha. A ce moment, nous nous rendions compte que la vitesse maximum de ces bateaux était atteinte à la vitesse de vent relativement basse de 10 nœuds, et nous cherchions le moyen d'augmenter cette vitesse dans des vents plus soutenus. Comme l'état de mer augmente avec plus de vent, pourrions-nous réduire la traînée de la coque en condamnant le haut de l'étrave et en réduisant le tangage de la coque ? Maintenant que nous utilisons des ailettes sur les safrans, la tendance de l'étrave à enfourner, au portant notamment, est moins problématique qu'elle ne l'a été au début.


Ces coques avaient des entrées d'eau très propres, mais étaient aussi trop fines. Et rétrospectivement, même avec l'aide d'ailettes sur les safrans, elles ne pouvaient pas fournir assez de flottabilité à l'avant dans le vent fort.


 

 



2010 : Canaan
 

Steve Killing                                                                            Nicolas Felix



Canaan a été conçu pour la Petite Coupe de l'America 2010 à Newport, R.I. Le développement des formes des coques pour ce bateau, a mené à moins de surface mouillée et à rocker plus progressif vers l'arrière qu'Alpha. Pour un contrôle plus efficace, nous avons déplacé les gouvernails sous les coques. Le plan de voilure est plus haut avec une corde plus petite, ce qui fournit moins de traînée et un vortex au sommet de l'aile plus petit. Cela permet également à l'équipage de naviguer plus tôt sur une seule coque. Piloté par le propriétaire Fred Eaton et Magnus Clarke comme équipier, Canaan a remporté l'ICCCC 2010 en battant Alpha, mené par l'équipe australienne de Jimmy Spithill et Glenn Ashby.

 



2013 : Fill Your Hands
 

Steve Killing                                                                              Nicolas Felix



En réponse à la Coupe de l'America 2013 (la grande, ndlr) les concurrents de la Classe C ont commencé à développer des foils qui soulèveraient clairement les bateaux au-dessus de l'eau. Nous avions conçu un bateau en 2007, Off Yer Rocker, qui était un foiler efficace, mais pas assez rapide pour battre nos autres bateaux.

Fill Your Hands a été conçu pour expérimenter divers techniques pour foiler. Il est facile de faire décoller un bateau, mais difficile de le garder sous contrôle - particulièrement avec seulement deux hommes d'équipage, quand il y a peu de temps à consacrer au contrôle de vol. Les expériences avec des foils en C, en L puis en J progressaient bien, mais le temps est venu à manquer avant que le vol stable n'ait pu être maitrisé. 






Source : Steve Killing


 




Rappel : Après avoir remporté la Petite Coupe 2007 et servi au développement des autres catamarans de l'équipe canadienne, Alpha s'est retrouvé en finale de l'ICCCC 2010 aux mains des australiens James Spithill et Glenn Ashby. 

Fin 2012, début 2013, il est optimisé et sert de base de travail à l'équipe française Groupama, pour comprendre puis dessiner et construire leur propre Classe C, Groupama C, vainqueur de l'ICCCC 2013.

Quelques semaines avant le début de cette édition, Alpha est acquis par Sentient Blue. Peu préparée mais ambitieuse, la toute jeune équipe se hisse à la 10ème place. 
En vue de la Little Cup 2015, Alpha est rentré en chantier pour se voir ajouter des foils et divers optimisations, aussi bien sur la plateforme, que sur l'aile. 

L'histoire d'Alpha continue !



 




 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Whole Hog : une aile d’avion sur un Classe C
Mountain Lion (1968)
Splice, un Classe C très particulier
Dulcinea, le plus étonnant des Classe C
Bob Fisher et Franck Cammas !


• Catégorie liée :
histoire


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 




Début de la Little Cup Genève 2015 dans :


 
Pour soutenir A, B, C-class
bouton don
Pour plus de renseignements cliquez ici

Réseaux sociaux et contact

         

  Inscrivez-vous à la Newsletter 
 

 






 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement