Faire une recherche :  

 
 25/5/14   Le saviez vous ? N°04 

 

1963 : Les australiens expédient deux Classe C en Angleterre afin de sélectionner le meilleur, en vue d’affronter le Defender. Se révélant plus rapide que Matilda, c’est finalement Quest, qui gagne le droit d’affronter les Anglais sur Hellcat III.




 

 


 

 
 
 25/5/14   Le saviez vous ? N°03 

 

1961 : Après leur victoire aux États-Unis dans la première Petite Coupe, John Fisk et Rod Macalpine-Downie vendent leur Hellcat II pour payer leur voyage de retour en Angleterre. Autant dire que cette victoire fut la bienvenue !




 

 


 

 
 
 25/5/14   Le saviez vous ? N°02 

 

1961 : Hellcat II est mis à l’eau seulement une fois avant d’être expédié aux États-Unis pour le premier International Catamaran Challenge Trophy. C’était un mercredi midi d’août et c’était également la toute première rencontre entre deux Classe C en Grande-Bretagne. Hellcat (White et Fisher) contre Hellcat II (Fisk et Macalpine-Downie).




 

 


 

 
 
 25/5/14   Le saviez vous ? N°01 

 

1961 : Hellcat II, le premier challenger britannique, et premier challenger tout court d’ailleurs, aurait dû être construit en sandwich verre/polyester/mousse, extrêmement novateur pour l’époque. C’est malheureusement un échec; le collage se délamine. Les coques sont finalement construites en classique polyester monolithique, chez Thames Structural Plastic.




 

 


 

 
 
 5/5/14   Ils ont dit - Conférence de presse Little Cup 2015 - 


 

Ils ont dit :

 

Philippe Durr :
Parrain de la Little Cup 2015
Multiple vainqueur du Bol d'Or


« La Petite Coupe à Genève, c'est pour moi un rêve qui va se réaliser. »


 

Thierry Lombard :

Fondateur d'Hydros
Associé Gérant Groupe Lombard Odier


« C'est un plaisir d'avoir la Little Cup, et je pense que Genève et le Léman avaient toutes raisons de l'avoir l'année prochaine. Bon vent ! »


 

Franck Cammas (au téléphone) :
Vainqueur de la Little Cup 2013


« Le défi ce n'est pas de voler, mais de voler de façon stable. »

« Ce n'est pas forcément les foils qui trainent le moins, mais ceux qui sont les plus stable qui sont devant. »

« Là où on l'on a le plus à gagner, c'est dans la capacité à manoeuvrer. Ce sont des bateaux qui vont tellement vite que les transitions, virements et empannages, coûtent très cher. »


 

Denis Horeau :
Directeur de course de la Little Cup 2015

« Notre objectif pour 2015 est d'avoir plutôt 10 nations et 15 Classe C, que 7 nations et 11 bateaux, à Falmouth en 2013. »

« 1er objectif : permettre à des nouveaux teams de nous rejoindre. On a déjà des allemands, des italiens et des québecois qui y travaillent. »

« 2ème objectif : permettre au public de découvrir l'univers de la Petie Coupe, l'univers des bateaux qui volent, la technique, la technologie »

« Et pour découvrir l'histoire de cette Petite Coupe, qui débute en 1961, on a souhaité faire un livre. Il sera rédigé par François Chevalier. »

« Une exposition sur les foils et sur les ailes, est en préparation. »

« Les régates se dérouleront à proximité du public, dans le "Petit Lac" »

« Egalement donner beaucoup d'emphase à la présence des teams qui seront venus du Canada, des Etats-Unis, et de très loin, pour leur permetre, ici à Genève, de s'exprimer pleinement et d'avoir toutes les conditions matérielles pour faire les plus belles régates. »

« Nous sommes en contact avec l'univers de la voile en général et aussi avec l'univers de la Grande Coupe, que ce soit sur le plan du design team, des naviguants, et même des fournisseurs. »


 

 

Vincent Hagin :
Président Swiss Sailing - Fédération Suisse de voile


« Quand on la chance d'avoir une dynamique, depuis de nombreuses années, dans le domaine technologiques, mais aussi des résultats, on ne peut pas, ne pas soutenir un tel évènement qui va dans cette continuité. »

« Swiss Sailing mettra à dispositions ses meilleurs individus, jaugeurs, juges etc... »


 

Steve Clark :
Président de la Classe C


« Je suis impliqué dans la Classe C depuis un cinquantaine d'année grace à mon père (Van Allen Clark, ndlr) qui participa aux premières ICCT (International Catamaran Challenge Trophy, ndlr). » 

« Je n'ai jamais assisté à une telle conférence de presse auparavant, c'est quelque chose de nouveau pour moi. Mon expérience était principalement de construire personnellement puis de naviguer à bord de bateaux insolites. »

« La Classe C est une des 3 plus anciennes Classe de catamarans au monde. Ce sont les bateaux les plus innovants et creatifs. »

« Nous sommes un tout petit groupe de passionné, 20 ou 30 dans le monde, qui construisons et naviguons sur ces bateaux. »

« Je ne sais pas où sont les limites. Il y a de nouvelles techniques de construction, de nouveaux matériaux, de nouveaux principes d'ingénierie, tout ceci continu d'évoluer, et continuera. »

« Les bras de liaisons qui pesaient 30kg hier, en font 9 aujourd'hui. »


 

François Chevalier :

Auteur du l'ouvrage sur l'histoire de la Petite Coupe.


« Aujourd'hui pour ce livre, je redessine tous les plans de l'histoire de la Petite Coupe, et généreusement, tout les architectes m'ont envoyés tous leurs plans. Ca va être un livre très très riche. »


 

Jérémie Lagarrigue :
CEO Hydros
Vice champion du monde de Classe C


« J'avais un rêve qui était de participer à la Petite Coupe, et j'ai réussi à y arriver grâce à nos partenaires et à la technologie présente à l'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, ndlr). J'ai lu il y a peu que, l'homme avait des rêve, et que la technologie était le moyen de décrocher nos rêves. »

« Pourquoi la voile intéresse tant les laboratoires comme l'EPFL ou d'autres, qui sont interessé par l'aspect innovation et technologie, c'est que, une technologie qui vient d'être développée dans un labo, peut être appliquée en moins d'un an sur un bateau comme un Classe C. Dans le secteur automobile, il faut entre cinq et dix ans pour être appliquée. Dans l'aéronautique il faudra entre dix et vingt ans, et dans le spatiale il faudra cinquante ans. »

« Le lien avec la Coupe de l'America est direct, des designers de la Petite Coupe ont été embauché pour l'aile de USA17, des teams comme Groupama se servent de l'avancement technologique de la Petite Coupe pour montrer leurs savoir-faire pour prouver à leurs partenaires qu'ils peuvent aller défendre les couleurs de la France dans la Coupe de l'America; Tous les designers qui ont travaillé avec nous, sont partis pour la plupart sur la prochaine America's Cup. Donc il y a un lien autant technique que sportif, car on voit aussi des navigants transferés de l'une à l'autre... »


 

 




 

 


 

 
Pages :<<12345...1516171819>>
 




Début de la Little Cup Genève 2015 dans :


 
Pour soutenir A, B, C-class
bouton don
Pour plus de renseignements cliquez ici

Réseaux sociaux et contact

         

  Inscrivez-vous à la Newsletter 
 

 






 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement